Accueil > Hauts de seine – paris sud est – iml > Le projet Ideas Box au CAIR Poniatowski avec Bibliothèques sans Frontières
ideas_box_cair_148833785_183716173544636_7193174163562453016_n

Le projet Ideas Box au CAIR Poniatowski avec Bibliothèques sans Frontières

Une bibliothèque mobile pour soutenir les parcours d’insertion des réfugiés

Depuis décembre 2020, le CAIR Aurore abrite un dispositif bien particulier : une Ideas Box, dispositif développé par Bibliothèques sans Frontières. Bibliothèque mobile, lieu de jeux, centre de ressources pédagogiques numériques et bien d’autres choses encore…, de nombreuses activités sont proposées depuis pour soutenir la mission du service : accompagner des hommes réfugiés vers l’insertion.

L’Ideas Box, Bibliothèques sans Frontières et Aurore : un partenariat de longue durée

Depuis plusieurs années, Aurore a tissé une relation de partenariat solide avec l’association Bibliothèques sans Frontières, qui a permis à plusieurs projets d’accès à la lecture de voir le jour, et à certaines pratiques culturelles de devenir accessibles dans différentes structures.

Le dispositif de l’Ideas Box a notamment été expérimenté très tôt avec Aurore, d’abord dans l’ancien lieu de mixité l’Archipel, puis dans différents centres d’hébergement à Ivry ou à Nanterre. Parfois défini comme une bibliothèque « mobile » ou « en kit », ce dispositif regorge de nombreuses ressources permettant la création d’un éventail très large d’activités, avec différents publics accueillis à Aurore (adultes, enfants, francophones ou apprenants, etc.). Elle peut être déployée dans tous types d’environnements et vise à apporter des contenus éducatifs et culturels, ludiques et pédagogiques, en dehors des bibliothèques.

A la fermeture du centre d’hébergement de Nanterre, la question du déménagement de l’Ideas Box qui y était présente s’est posée. Grâce à un soutien financier apporté par l’association Un Rien C’est Tout, Bibliothèques Sans Frontières et Aurore ont pu envisager un nouveau projet commun autour de l’Ideas Box, dans une nouvelle structure et pour répondre à de nouveaux enjeux.

Inscrire l’Ideas Box au cœur du fonctionnement du CAIR

Le Centre d’Accueil et d’Insertion des Réfugiés (CAIR) Poniatowski d’Aurore est un dispositif expérimental de centre d’hébergement, qui accueille des hommes isolés réfugiés statutaires, sortant souvent d’une période de rue, et propose un accompagnement innovant vers l’accès au logement et à l’insertion professionnelle.

Cette mission est notamment soutenue, au-delà de l’accompagnement socio-éducatif proposé par l’équipe professionnelle, par la programmation de nombreux ateliers renforçant l’autonomisation des résidents sur différents points : cours de français, recherche d’emplois, initiation informatique, citoyenneté et compréhension du cadre culturel et social français, théâtre…

Avant de déployer l’Ideas Box auprès des résidents du CAIR au début de l’année 2021, un vaste travail préparatoire a été nécessaire afin de cerner les objectifs concrets auxquels les activités qui seront organisées devront répondre, sur les six premiers mois d’expérimentation prévus : favoriser l’accès à l’emploi, améliorer la connaissance de la langue et de la culture française, renforcer le vivre-ensemble et l’interculturalité dans le centre, pratiquer le français, renforcer l’estime de soi, faciliter l’accès au logement.

Sur le terrain : un dispositif polyvalent, créateur de lien social

Depuis Janvier 2021, Bruno et Jeanne, les deux volontaires en service-civique auprès de BSF engagés sur le projet avec le CAIR, déploient l’Ideas Box deux soirées par semaine le mercredi et le vendredi. En pratique, les différents modules de l’Ideas Box restent stockés dans l’espace commun de la structure, et sont ouverts et « aménagés » par Bruno et Jeanne à chaque intervention, différemment en fonction des activités prévues : sortie de livres, de jeux de société, de tablettes numériques, de matériel d’activités créatives, etc. 

Au fil des mois, ces déploiements sont devenus des rendez-vous réguliers bien identifiés par les résidents du CAIR. Une dizaine de personnes en moyenne sont présentes chaque mercredi et vendredi soirs, afin de prendre part aux activités proposées. Elles sont pensées en amont par Bruno et Jeanne, mais sont adaptées le moment venu et reproduites en fonction des retours et des envies des participants. Au programme, on retrouve des choses aussi diverses qu’un concours de Lynx (jeu de société), un atelier de traduction de textes de rap ou de poésie en pashto et dari, des lectures et débats, un Pictionnary ou un Petit Bac, un Quizz des départements français, etc.

Ce dernier exemple est d’ailleurs révélateur des liens qui sont créés petit à petit entre les activités proposées dans le cadre de l’Ideas Box, et les ateliers existants au CAIR pour les résidents : ici le quizz des départements fait le lien avec l’atelier Citoyenneté. Parfois, les référents de ces ateliers utilisent une partie de la box pour leurs interventions, comme c’est le cas des caméras, utilisées pour des filmer des simulations d’entretiens d’embauche.

Certaines activités proposées initialement dans le service sont aussi maintenant organisées dans l’espace de l’Ideas Box, pour se servir directement du matériel spécifique à destination. D’après certains retours faits aux équipes sociales, les résidents sont ravis de pouvoir bénéficier du renfort de ces outils.

«  La box aide à promouvoir la mixité et le vivre-ensemble ! »

D’après Kim Francken, chargée de mission Actions collectives et Intégration au CAIR, c’est sur le plan de la création de lien entre les résidents que l’impact de l’Ideas Box est le plus visible. Des groupes de résidents d’origines différentes se rencontrent et partagent des jeux et activités sur la box, ce qui se produit peu en dehors. Des échanges entre résidents, mais aussi avec les différents volontaires en service-civique intervenants, qui créent des relations de confiance et de proximité avec les résidents.

L’arrivée du printemps permet d’imaginer de nouveaux déploiements de l’Ideas Box : dans les espaces extérieurs du CAIR, avec la participation des enfants hébergés au Centre d’Accueil de Mise à l’Abri (CAMA) situé sur le même site, voire avec d’autres services Aurore de l’arrondissement dans un objectif de mobilité du dispositif. Le projet a encore de beaux jours devant lui !