Accueil > Pôle urgence sociale et hébergement > Aurore se prépare pour le plan hivernal
Illustration WP id=13433

Aurore se prépare pour le plan hivernal

Le 25 octobre 2012 | Actualités -

Le mois de novembre arrive à grands pas et, avec lui, la crainte des premiers froids. Les associations et les administrations des départements (DRIHL : Direction Régionale et Interdépartementale de l'Hébergement et du Logement, DDCS : Direction Départementale de la Cohésion Sociale ) sont en ordre de marche pour la préparation du plan hivernal. Aurore, comme chaque année, y participera, avec l'espoir que cette fois, l'hiver soit vraiment différent.   

 

Comment un plan hivernal se met-il en place ?

Le nombre de places à ouvrir à l'arrivée de l'hiver est déterminé au niveau départemental par les directions qui financent l'hébergement (DRIHL, DDCS). Elles évaluent les besoins sur la base d'un diagnostic de leur territoire qui, pour la première fois, cette année sera établi par les SIAO.

L'arbitrage doit également correspondre aux priorités déterminées au niveau départemental (femmes avec enfants, jeunes en difficulté...) et s'effectue en concertation avec les associations sur le terrain. En effet, si les administrations disposent d'une enveloppe pour financer le plan, les lieux accueillant les futurs lits restent à trouver. Les associations jouent généralement un rôle dans ces choix : " Par exemple, Aurore a proposé à la DRIHL l'hébergement de 80 personnes grâce à un étroit partenariat avec La Sablière. Le bailleur social mettrait à notre disposition, pour la période hivernale, un immeuble qui attend d’être à nouveau exploité'”, explique François Morillon, directeur du pôle Urgence d’Aurore.  

 

Et si on profitait du plan hivernal pour faire mieux ?

"Chaque nouveau plan est une occasion d'améliorer notre accueil " affirme Armando Magallanes, directeur du pôle Hébergement qui organise la mobilisation d'Aurore sur les départements du Val-d'Oise, de la Seine-Saint-Denis et des Hauts-de-Seine.

S'appuyant sur la transversalité,  le directeur souhaite employer les compétences des professionnels des ACT d'Aurore voisins (Appartements de Coordination Thérapeutique) pour proposer aux personnes accueillies au sein de l'abri de nuit de Bezons un diagnostic médical, aussi bien que social.

Faire plus que mettre à l'abri du froid c'est ce que demandent la plupart des associations mobilisées pour les plans hivernaux. Car, au cours de ces semaines d'hébergement, l'objectif est aussi de faire avancer les situations des personnes.

L'expérimentation de L'Olivier - qui a déjà eu lieu l'an passé - en est un parfait exemple : la mutualisation d'un hébergement à l'hôtel avec un accueil en structure collective a permis aux personnes de bénéficier de "services" supplémentaires (accompagnement par des bénévoles aux démarches administratives, consultations médicales, vestiaire...) et de la convivialité de repas partagés en groupe ; des conditions d’accueil améliorées pour un accompagnement plus efficace. 

Les avancées du plan hivernal

Le gouvernement l'a annoncé mi-octobre : l'hiver prochain sera différent. Il est question d'en finir, comme le demandent les associations depuis des années, avec la gestion de l'hébergement "au thermomètre". M. Magallanes avait déjà noté de la part des administrations ce souci de mieux faire :  « En premier lieu, le fait que les plans s’étendent de novembre à mars -au moins- alors qu’ils ne duraient que 3 mois auparavant montre que le message des associations a été entendu.  » ajoute M.Magallanes.

Pour le directeur du pôle Urgence, François Morillon, les besoins des personnes accueillies seront mieux pris en compte cette année : "L'année dernière, nombreuses étaient les places ouvertes uniquement la nuit. Le matin, les sans abri devaient sortir en attendant de retrouver leur lit le soir. L'avancée de cet hiver est que tous les centres parisiens gérés par Aurore ouvriront 24h/24. Cela permet de mettre à l’abri le jour, autant que la nuit."

Ces avancées peuvent paraître minimes. Elles sont pourtant notables car elles nécessitent toutes un complément de financement dans un contexte de restriction budgétaire. Beaucoup de préconisations des professionnels du secteur sur l’organisation de l’hébergement d’urgence attendent d’être prises en compte ; mais ces progrès démontrent qu’une collaboration étroite et un dialogue continu et durable entre financeurs et gestionnaires peuvent permettre d’avancer dans l’intérêt des personnes en difficulté.      

Plan hivernal à Aurore

 A Paris :

  • Hébergement de 150 hommes et femmes sans enfant au sein de l'hôpital Maison Blanche
  • Ouverture du bâtiment Pasteur pour 30 places pour hommes seuls
  • A confirmer : l'ouverture d'un abri de nuit de 30 places pour jeunes mineurs isolés étrangers ou pour hommes seuls
  • A confirmer : l'hébergement de 80 personnes (hommes, femmes, avec ou sans enfant) dans le 15ème
  • A confirmer : 300 places à destination de personnes sans enfants, dans le 8ème arrondissement.
En banlieue :
  • L'ouverture d'un abri de nuit à Bezons (95)
  • L'accueil de familles au sein d'un T2 et d'un T5 dans les Hauts-de-Seine (92)
  • Accompagnement au sein du centre de stabilisation L'Olivier de 20 personnes hébergées en hôtel
  • A confirmer : l'hébergement de 10 jeunes en situation d'errance (93)
  • A confirmer : l'hébergement de 50 femmes seules ou avec enfant(s) (93)
Mots clefs associés : Personnes SDF   
Lire aussi

Mon polochon habille les enfants accueillis

Parmi les 30 040 personnes accueillies par Aurore en 2016, 4 800 étaient mineures, dont 1 900 âgées de 2 ans et moins. Les besoins...

Rencontre sportive pour la Journée mondiale des réfugiés

Mardi 20 juin, pour la Journée Mondiale des réfugiés, la ville de Paris organisait, en partenariat avec le Haut-Commissariat des...

La campagne vécue dans les services

Comment les personnes en situation de précarité ont-elles vécu la campagne électorale ? Même sans accès au droit de vote, les...

Ca ne coûte pas plus cher de mieux héberger !

Les conditions de vie en hôtels sociaux ont tendance à entretenir la précarité des personnes. Depuis plus de deux ans, Aurore s’est...

Tous les articles sur ce thème