Accueil > Pôle accueils, santé, précarité > Convention annuelle d'Aurore 2015
Illustration WP id=22076

Convention annuelle d'Aurore 2015

Retour en images

Le 24 juillet 2015 | Actualités - Evénements -

Comme chaque année, Aurore organisait sa convention fin juin, à l'Espace Charenton, dans le 12ème arrondissement de Paris. Une journée vouée à mobiliser salariés, bénévoles et personnes accueillies autour des actions de l'association et de l'évolution de ses enjeux. Retrouvez ici les temps forts de la journée et les différents films qui l'ont rythmée.  

 

 

Aurore et son environnement

Association de lutte contre la précarité et l'exclusion créée en 1871, Aurore s'applique à accompagner et/ou accueillir un public sans cesse en évolution.

La journée s'est donc ouverte sur un film destiné à faire réagir et à s'interroger sur la nécessité de faire évoluer nos modèles.

 

Après un discours de la Maire du 12ème arrondissement, Catherine Baratti-Elbaz, Pierre Coppey, Président d'Aurore, a introduit la journée en revenant sur le contexte social actuel et les enjeux qu'il induit pour les actions de l'association.

" Nous sommes dans une société où il y a de plus en plus d’exclusion. Une exclusion qui prend des formes nouvelles, avec notamment le développement des travailleurs pauvres et l'explosion du nombre de personnes sans papiers et migrantes. Et la difficulté à laquelle nous faisons face c’est que non seulement nous gérons les formes traditionnelles d’exclusion, mais aussi ces nouvelles formes, qui ne se substituent pas mais s'ajoutent. C'est très préoccupant du point de vue de la société, mais ça doit être très mobilisateur pour nous. Nous devons, dans tous les services, nous demander comment - dans le cadre de notre projet, de nos valeurs et de nos convictions - bousculer nos dispositifs pour accueillir des publics qui ne sont plus dans les dispositifs administratifs parce que les problématiques d’exclusion évoluent plus vite que l’administration et les dispositifs que nous gérons. Je pense qu'il s'agit là de notre principale mission de demain".

Un constat que le président a mis en relation avec les contraintes budgétaires actuelles, qui n'augmentent pas proportionnellement aux besoins et nécessitent donc un réel effort de gestion et d'innovation : "Notre responsabilité sera de faire mieux avec moins. Nous sommes condamnés à gérer plus, à gérer mieux, à faire mieux avec moins et à serrer les boulons. D’une certaine façon c’est une bonne nouvelle car cela nous oblige à revisiter en permanence nos organisations, nos modes de fonctionnement ".

 

Se connaître, se reconnaître

L'association Aurore est une organisation qui, avec les années, gagne en envergure. Les structures et les équipes qui y travaillent sont de plus en plus nombreuses (près de 150 services et 1500 salariés à l'heure actuelle). Pourtant, rares sont les occasions de se rencontrer et d'échanger sur les pratiques et problématiques professionnelles.

C'est là que réside tout l'intérêt de la journée annuelle de convention d'Aurore : la rencontre, l'échange et la prise de recul sur l'action quotidienne sont autant de pistes à développer pour permettre à Aurore et ses équipes d'identifier des stratégies d'adaptation aux évolutions du public accompagné.

" Je pense que vous êtes aujourd'hui nombreux à être nouveaux, mais aussi nombreux à être polarisés sur votre activité quotidienne. Ce jour est donc l’occasion de vous donner l’information sur l’association à laquelle nous appartenons et de vous donner la possibilité de rencontrer d'autres personnes, elles-aussi polarisées sur leurs activités et service. Être une grande association, c'est l’occasion d’offrir aux publics que nous accueillons des solutions et parcours qui intègrent l’ensemble des composantes de ce que nous savons faire, en matière d’hébergement ou d’insertion par l’activité économique", a ainsi expliqué Pierre Coppey.Vous avez la possibilité de "bouger les murs" en vous rencontrant, en échangeant et en réfléchissant à ce que peuvent être les synergies qui font le sens du fonctionnement collectif d'Aurore. Pour cela, je vous encourage à rechercher les rencontres, les synergies, les actions transversales." 

Pour faciliter les échanges et provoquer la rencontre entre les quelques 600 personnes présentes lors de l’événement, deux nouveautés ont eu lieu cette année : la participation du public via des questions sms et une session de "speed-meeting".

La première innovation donnait l'opportunité à l'assemblée d'interagir avec les intervenants montés sur scène suite à la projection de films sur 5 services d'Aurore (voir ci-dessous). Défilant sur écran géant et lues par Vivien Gasq, Secrétaire général d'Aurore et animateur de la journée, ces questions ont permis de soulever des interrogations et des remarques sur des sujets beaucoup plus larges que les services mis à l'honneur. Tranversalité, mixité, contraintes budgétaires, éthique, voisinage ou encore citoyenneté : cette fonctionnalité a permis de débattre à de multiples reprises sur des enjeux et problématiques phares de l'action d'Aurore. Paroxysme de la mise en lien : une personne de l'assemblée a même décroché un entretien de stage, en direct, suite à sa demande sms dirigée vers l'équipe du pôle Insertion !

Le speed-meeting (cf. photos) d'autre part, avait pour but de provoquer la rencontre et de profiter de la diversité des actions d'Aurore. Avant de retrouver les collègues du quotidien autour du buffet, chaque participant avait la possibilité de rencontrer 6 personnes différentes. Chacun pouvait échanger 3 minutes avec la personne assise en face, avant de se décaler d'une chaise pour discuter avec un nouvel interlocuteur. Un atelier qui - s'il effrayait a priori bon nombre de personnes - a suscité l'enthousiasme des participants. De nombreux salariés ont déclaré avoir fait de vraies rencontres professionnelles et envisagé des pistes de collaborations. Les participants ont donc joué le jeu de la transversalité, à travers celui du speed-meeting. 

 " Si cette convention a un sens, c’est de permettre la rencontre entre des salariés très dispersés au quotidien – ce qui est le prix à payer pour garder des structures à taille humaine – et des structures réparties sur des territoires variés. Et je souhaite que cette journée puisse aussi vous convaincre de l’importance d’être unis autour des orientations d’Aurore. Ce que j’attends de vous (…) – et c’est une question de survie – c’est un décloisonnement des activités. Soyez curieux, créatifs, et travaillez entre vous, entre pôles. L’évolution permanente doit être notre socle commun, sans perdre de vue que c’est la prise en compte de la personne dans sa singularité qui doit nous guider ".

Eric Pliez, Directeur général d'Aurore


  

Au coeur de la Cité

Autre fil conducteur de la journée : la citoyenneté des personnes accueillies.

Il s'agit là d'une des 6 grandes orientations de l'association. Ces dernières années ont vu se multiplier les outils de participation des usagers : instances de représentation, groupes de travail, multitude d'ateliers comme leviers de valorisation et d'autonomisation des personnes accueillies... Afin de les inclure au maximum dans le fonctionnement quotidien des structures et d'Aurore dans son ensemble et de leur donner une place d'acteur, que la précarité et/ou l'exclusion a pu mettre à mal. "L'enjeu actuel et pour les années à venir, est de passer de l'assistanat à la co-construction. (...) Nous souhaitons faire en sorte que des personnes que nous accompagnions puissent à leur tour devenir acteurs comme nous", a ainsi déclaré Eric Pliez lors de la convention.

Dans la continuité de ces valeurs, une large place a donc été accordée aux personnes suivies à Aurore, en amont et pendant la convention. Ainsi, le jour J - et suite à un travail de préparation - des résidents de la Communauté thérapeutique d'Aubervilliers se sont mobilisés pour assurer le bon déroulement de la convention : accueil,  orientation, logistique... Une expérience réussie haut la main : en plus d'avoir été d'une grande aide de par leur disponibilité et leur enthousiasme, plusieurs d'entre eux se sont déclarés ravis d'avoir pu - aux côtés de bénévoles et de salariés - participer concrètement à cet événement crucial de la vie de l'association.

Par ailleurs, la volonté cette année était de disposer et faire profiter de regards croisés de professionnels et d'usagers d'Aurore sur les actions de celle-ci.  Dans ce but, lors des différentes interventions qui ont rythmé la journée, personnes accueillies, salariés et cadres siégeaient côte à côte sur scène pour présenter, selon leur point de vue, les différents services à l'honneur.

Des interventions riches en échanges et en réflexion, faisant suite aux projections successives de 3 films réalisés pour l'occasion, et qui présentent 5 services des 7 pôles d'Aurore.

Avec la reprise des anciens locaux de l'INPI fin 2012, deux nouveaux services d'Aurore ont vu le jour : L'Archipel et le CHU Saint-Pétersbourg. Entre économie sociale et solidaire et hébergement d'urgence, ce projet hybride est vecteur de mixité.

 

Tous 3 situés dans le 15ème arrondissement de Paris, la Pension de famille Duranton (pôle Habitat), le Résidence Apollinaire (pôle Accueils et soins psychiques) et le Foyer Etoile du matin (pôle Hébergement) ont des actions bien disctinctes. Pourtant, tous trois s'efforcent d'amener les personnes accueillies vers l'extérieur et de provoquer la rencontre avec l'autre, pour que la précarité et/ou l'exclusion ne soient pas une fatalité.

 

Ouverte en 2011, la Communauté thérapeutique d'Aubervilliers accueille à leurs sorties de cure des personnes ayant une problématique d'addiction. C'est un cadre sécurisant où la parole et l'entraide mutuelle sont des leviers incontournables pour accompagner les personnes dans la consolidation de leurs projets de soin.  

Merci à tous et à l'année prochaine !  

Mots clefs associés : Seminaire   
Lire aussi

CAO dans les Deux-Sèvres

Le 1er juillet, Aurore s'est vue confier la gestion d'un centre d'accueil et d'orientation (CAO) situé dans les Deux-Sèvres afin...

Concert et vide grenier aux SAVS

Le 24 juin, les Services d'accompagnement à la vie sociale d'Aurore, qui accueillent à Paris une centaine d'adultes ayant un handicap...

En coulisses avec le Ferraillouz'band

"Explosion de couleurs" est le deuxième spectacle du Ferraillouz’band, formation de percussionnistes est composée de neuf résidents...

La campagne vécue dans les services

Comment les personnes en situation de précarité ont-elles vécu la campagne électorale ? Même sans accès au droit de vote, les...

Tous les articles sur ce thème