Accueil > Services supports > Partenariats > 85% de réussite pour le programme Housing First
hf_HFbandeau

85% de réussite pour le programme Housing First

Housing First Partners Conference 2014

La seconde conférence Housing First a commencé ses travaux mercredi à Chicago, rassemblant près d’un millier de personnes, des personnes accompagnées, des travailleurs sociaux, des personnels de santé, des médecins, des universitaires, des responsables de programmes de lutte contre la pauvreté, des partenaires du logement, etc.

Cette seconde conférence marque une nouvelle étape dans l’histoire de ce programme d’intervention auprès des sans-abri, celle de la généralisation et de l’expansion. Expérimenté depuis une vingtaine d’années aux Etats-Unis, et généralisé dans l’ensemble des Etats américains depuis deux ans à des dizaines de milliers de personnes sans abri, Housing First est aussi en train de s’étendre au Canada, où le gouvernement fédéral vient d’annoncer que plus de la moitié des 119 millions de dollars engagés chaque année pour agir auprès des sans abri irait désormais aux actions qui appliquent le modèle Housing First.

En France, nous en sommes encore à la première phase expérimentale, « Un chez soi d’abord » est expérimenté actuellement dans quatre villes : Lille, Paris, Marseille et Toulouse.

Le fondateur du programme Sam Tsemberis a rappelé aux plus jeunes des participants que le phénomène du sans-abrisme n’est pas une donnée inéluctable, et qu’il y a eu une époque entre la grande Dépression de 1929 et les années de l’administration Bush durant laquelle il n’y avait pas de personnes à la rue, ou de manière très résiduelle. « C’est une affaire de volonté politique et d’action appropriée ».

Constatant l’échec des politiques de prises en charge « step by step » demandant aux personnes à la rue de se sevrer ou d’engager un suivi thérapeutique avant d’accéder au logement, le programme Housing First affiche aujourd’hui sa réussite : 85% des personnes suivies par le programme connaissent une amélioration sensible de leurs conditions générale. Cela veut dire qu’une fois installées dans leur propre logement, 85% des personnes à la rue accompagnées par les équipes d’Housing First connaissent une nette amélioration, qu’elles conservent leur logement, qu’elles s’engagent dans des programmes de soins et de réinsertion non contraints, à leur rythme et selon leur choix, qu’elles voient leurs addictions réduites et qu’elles ne souffrent plus de rupture de soins.

« Nous nous occupons de tous ceux qui ne trouvent pas leur place dans les autres programmes de soins et d’insertion sociale, ceux qui cumulent les difficultés, les problèmes de santé mentale, les addictions, les maladies chroniques, les séjours en prison, rappelle Sam Tsemberis, A ceux-là, nous disons, vous avez votre place dans la société et vous allez d’abord avoir une place chez vous ».

En savoir plus :

Mots clefs associés : Un chez soi d'abord    Colloque   
Lire aussi

La période estivale : l’adaptation de l’accompagnement social pendant les vacances

Après plusieurs confinements et couvre-feux liés aux contraintes sanitaires, l’été 2021 était, encore plus que d’habitude,...

Un élan de solidarité sans précédent

En 2020, l’association Aurore a pu compter sur le soutien de ses partenaires, sous la forme de mécénat financier, de dons en nature...

Le Bastion de Bercy a participé à la Nuit Blanche

Cette année, salariés et personnes hébergées du centre d’hébergement d’urgence Le Bastion de Bercy ont participé à la Nuit...

ANCV et Aurore : le bilan positif du partenariat 2017

En 2017 encore, le partenariat entre Aurore et l'ANCV a permis le départ en vacances de nombreuses personnes accueillies et constitue...

Tous les articles sur ce thème