Accueil > Services supports > Bénévolat > Bénévolat et philosophie
Illustration WP id=20471

Bénévolat et philosophie

Ce vendredi 5 décembre, c'est la journée mondiale du bénévolat. A Aurore ils sont 120 à donner de leur temps pour les personnes accueillies. Leur générosité, leur expérience, leur regard sont une indéniable valeur ajoutée au travail des professionnels. C'est pourquoi Aurore a pris le parti de développer le bénévolat aux côtés de ses équipes. Pascal est professeur de philosophie au lycée et... à la communauté thérapeutique de Brantôme (24), ce service qui accueille des personnes toxicomanes en post-cure a décidé d'ouvrir un café-philo. Pascal l'anime bénévolement depuis quelques mois.  

Comment votre mission de bénévolat a-t-elle débutée ?

Pascal : Les ateliers collectifs font partie intégrante de la prise en charge des personnes et ce sont souvent les résidents qui proposent les activités. Il y a quelques temps, ils avaient fait part de leur envie d'organiser un café-philo. Il se trouve que j’enseigne la philosophie au lycée et que j’avais déjà fait du bénévolat en psychiatrie. Les éducateurs de la communauté thérapeutique m'ont appelé pour une première séance. Le contact a été bon donc nous nous sommes tout simplement donné rendez-vous toutes les deux semaines.

En quoi consiste votre mission ?

Pascal : On se retrouve d'abord et on fait chauffer l'eau... Ce n'est pas à proprement parler un "café" philo, puisque nous buvons principalement de la tisane (rire) ! Avant de commencer, on évoque plusieurs des thèmes que souhaitent aborder les participants : par exemple, la liberté, la colère, ou la confiance. Le groupe élit son sujet favori. Il ne s’agit pas vraiment de débats mais plutôt d’interventions qui s'enchaînent. Je distribue la parole et la relance en posant des questions, à la manière de Socrate. Il y a un petit noyau d'habitués qui prennent facilement la parole. En revanche, pour les nouveaux arrivants qui doivent essayer le café-philo au moins une fois au cours de leur séjour, c’est parfois plus difficile. Quoi qu'il en soit, j'essaie de faire participer tout le monde.

Qu'est-ce que ça vous apporte ?

Pascal : Animer ces temps de discussion avec des adultes, en tant que volontaire qui plus est, m’offre un travail intellectuel qui sort de l’ordinaire. Les personnes semblent vivre ces rencontres comme une ouverture sur le monde, un moyen de se sentir utile. Le plaisir qu’elles prennent à discuter ensemble, c’est aussi cela qui forge la motivation du bénévole !  

Lire aussi

Exercer ses droits civiques : voter aux élections de juin 2021

Les 20 et 27 juin 2021 se déroulent les élections départementales et régionales. Voter est l'un des droits fondamentaux que nous...

5 décembre, journée mondiale du bénévolat

Célébrer partout dans le monde les personnes qui s’engagent bénévolement auprès d’associations : tel est l’objectif de cette...

Marie-Geneviève, bénévole au CHU Constantinople 2

Marie-Geneviève anime bénévolement l'atelier lecture du centre d'hébergement d'urgence Constantinople 2. Une bulle d’insouciance...

Bénévolat et philosophie

Ce vendredi 5 décembre, c'est la journée mondiale du bénévolat. A Aurore ils sont 120 à donner de leur temps pour les personnes...

Tous les articles sur ce thème