Accueil > Pôle urgence sociale et hébergement > Centre Ivry-Massena : Aurore se mobilise auprès des migrants
massena_Massenalight

Centre Ivry-Massena : Aurore se mobilise auprès des migrants

Le 31 juillet 2015 | Actualités - Evénements -

Ces dernières semaines, la situation des centaines de migrants clandestins vivant dans des campements de fortune de la capitale ont alerté médias et pouvoirs publics, faisant émerger, au fil des jours, des solutions d'hébergement. Aurore fait partie des associations mobilisées, à la demande de l'Etat, pour participer à cet effort. Après avoir accueilli plusieurs dizaines de personnes sur les sites d'hébergement d'urgence Le Loiret et Saint-Petersboug, Aurore vient d'ouvrir un service dédié à cette mise à l'abri transitoire des migrants, à Ivry-sur-Seine.


 

Les portes de l'établissement se sont ouvertes le 29  juillet 2015 avec l'accueil de 45 des personnes - soudanaises pour la plupart - évacuées le matin même de la Halle Pajol, à Paris. Accompagnées par du personnel de la Ville de Paris, ces personnes ont été accueillies par l'équipe Aurore de la résidence "Ivry-Massena". Après les avoir installé dans leur chambre et permis de se restaurer, l'équipe leur a exposé le fonctionnement du centre et les prochaines étapes des jours à venir.

Le centre d'hébergement d'urgence Ivry-Massena dispose d'une centaine de places en chambres individuelles dôtées de salles d'eau, au sein d'un immeuble où étudiants et jeunes travailleurs sont logés par l'association Parme. Il s'agit là d'une mise à l'abri temporaire, ayant pour objectif d'apporter un cadre de vie digne permettant aux personnes accueillies de se reposer, de se nourrir, de se laver et d'être accompagnées pour entreprendre des démarches de régularisation : domiciliation, procédure de demande d'asile etc. Dans le cadre de cet hébergement d'urgence, chaque personne accueillie se doit d'être pro-active dans ses actions administratives dès le premier mois de la prise en charge, sous peine de se voir retirer du dispositif.

Le but de l'opération est ainsi de proposer des conditions de vie plus décentes et un accès aux droits à ces personnes qui, bien que potentiellement éligible au statut de réfugié, se retrouvent dans les rues de Paris - notamment du fait d'une saturation des places en centres d'accueil pour demandeurs d'asile (CADA). Afin de faciliter l'avancée des situations des personnes accueillies, 2 travailleurs sociaux de Massena sont mobilisés pour effectuer le suivi personnel des démarches administratives, en collaboration avec l'OFII (Office Français de l'Immigration et de l'Intégration), France Terre d'Asile et l'OFPRA (l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides).

   
Mots clefs associés : Migrants   
Lire aussi

Mon polochon habille les enfants accueillis

Parmi les 30 040 personnes accueillies par Aurore en 2016, 4 800 étaient mineures, dont 1 900 âgées de 2 ans et moins. Les besoins...

Rencontre sportive pour la Journée mondiale des réfugiés

Mardi 20 juin, pour la Journée Mondiale des réfugiés, la ville de Paris organisait, en partenariat avec le Haut-Commissariat des...

La campagne vécue dans les services

Comment les personnes en situation de précarité ont-elles vécu la campagne électorale ? Même sans accès au droit de vote, les...

Ca ne coûte pas plus cher de mieux héberger !

Les conditions de vie en hôtels sociaux ont tendance à entretenir la précarité des personnes. Depuis plus de deux ans, Aurore s’est...

Tous les articles sur ce thème