Accueil > Pôle urgence sociale et hébergement > Aurore investit temporairement l'ancien hôpital Saint-Vincent de Paul
Illustration WP id=19932

Aurore investit temporairement l'ancien hôpital Saint-Vincent de Paul

Le 24 septembre 2014 | Actualités -

Depuis le printemps 2012, dans les allées qui desservent les nombreux pavillons de l'hôpital Saint-Vincent de Paul (14ème) résonnent à nouveau des pas de visiteurs. Entre août 2010 et février 2012, les services de cet hôpital pédiatrique de l'APHP (Assistance Publique des Hôpitaux de Paris) ont rejoints les sites de Necker (15ème) , Cochin (14ème) et Kremlin Bicêtre (94) , laissant derrière eux 60 000 m² de bâtiments vides, aujourd'hui en partie réinvestis par l'association Aurore.    

Une collaboration construite dans la durée, pour répondre aux besoins des personnes sans abri

Pendant des années l’hôpital Cochin, situé à quelques centaines de mètres, a accueilli des personnes sans abri. Une dizaine de personnes, connues de tous, bénéficiaient de l’hospitalité du centre hospitalier. Mais au cours de l’hiver 2008/2009 , l’hôpital a dû faire face à un afflux croissant de personnes sans générant des problèmes d’organisation des différents lieux d’accueil , d’hygiène, de violence et de mobilisation du personnel soignant des urgences.

Dès lors, la Direction du Groupe Hospitalier Cochin / Saint Vincent de Paul décide de chercher de l’aide à l’extérieur, notamment en s’appuyant sur le professionnalisme des associations en charge de ce public. Parallèlement, durant l’été 2010, les services hospitaliers de pédiatrie du site Saint Vincent de Paul ont déménagé, libérant ainsi certains locaux et notamment le pavillon « Pasteur ». Après plusieurs visites, la DRIHL propose l’ouverture de 30 places d’hébergement gérées par Aurore.

C’est ainsi qu’a débuté la collaboration entre la direction de l'hôpital et Aurore. L'hiver suivant un nouvel espace est mis à disposition pour ouvrir vingt places d’hébergement pour femmes pendant la période hivernal.

En 2012, le partenariat prend une nouvelle dimension, avec la mise à disposition durable (c'est à dire hors plan hivernal) du bâtiment Pierre Petit. Transformés en centre de stabilisation après d'importants travaux, le bâtiment accueille 90 personnes. Enfin, en janvier 2014 , deux nouveaux bâtiments sont mis à la disposition d'Aurore et permettent d'accueillir près de 100 personnes (hommes et femmes isolés ou en couple).


  

Une solution aux demandes croissantes d'hébergement d'urgence

Quand vous pénétrez aujourd'hui dans la cour du 72, boulevard Denfert-Rochereau où trône la statue du fondateur de l'hôpital "saint patron des œuvres charitables", vous pouvez croiser Francis, responsable des services techniques du pôle Urgence, qui stocke dans son nouveau local technique les cadres de lits, en prévision de prochaines ouvertures de places ; peut-être verrez-vous passer l'un des résidents du centre de stabilisation Pierre Petit qui revient d'un rendez-vous administratif, ou encore Patrick, qui réceptionne la livraison des repas. La vie s'organise sur le site du 14ème où vivent aujourd'hui près de 250 personnes.

Les centres d'hébergement d'urgence et de stabilisation accueillent les personnes sans abri orientées par le 115. Hébergés à Aurore, les gens ont le temps de se poser, après des mois - parfois des années - de vie à la rue. Les travailleurs sociaux ouvrent leurs droits et les accompagnent dans leurs démarches administratives. Ils travaillent ensuite ensemble à préparer une sortie en fonction des projets de chacun (CHRS, pensions de famille, logements sociaux ou non, en fonction de leur autonomie). Selon la Fnars, en novembre 2013, seules 39% des demandes d'hébergement au 115 étaient satisfaites. Dans ce contexte, le partenariat Aurore - Saint-Vincent de Paul prend donc tout son sens.

 
 

6000 m² dédiés à la solidarité

"D'ici la fin de l'année, nous devrions ouvrir 50 nouvelles places d'urgence", annonce François Morillon, directeur du pôle Urgence. Mais les projets à venir vont bien au-delà : "Une convention de mise à disposition du site entre Aurore et l'Assistance Publique Hôpitaux de Paris est en cours de signature. Elle aura cours jusqu’à la cession de l’ancien hôpital. L'association aura donc la gestion totale des lieux même si l’APHP en reste le propriétaire. Par ailleurs, le Groupe Hospitalier Cochin continuera de développer ses liens privilégiés avec l’association : Aurore est une aide importante dans nos recherches de solution face à des situations complexes qui se présentent dans nos services, notamment à la maternité. Nous avions aussi évoqué un partenariat de soins notamment sur les spécialités de médecine, dermatologie et d’addictologie pour le public accueilli par Aurore. C’est peut-être le moment de reprendre cette réflexion ?" explique Marguerite Manuellan, chargée de mission, référente du site Saint Vincent de Paul pour la Direction du Groupe Hospitalier.

"A mon sens, nous avons su faire ensemble de ce lieu en plein Paris qui aurait pu devenir une « zone de non droit » un véritable lieu d’accueil et de vie ", ajoute-t-elle.

Pour les 5 prochaines années, au minimum, les perspectives sont considérables explique le directeur du pôle Urgence : "Aujourd'hui, nous occupons 6000 m² de Saint-Vincent de Paul. L'objectif est d'utiliser tout l'espace... soit 60 000 m² !". Et ce ne sont pas les idées qui manquent à Aurore, puisque l'association pourrait proposer la mission de gardiennage du site à des personnes en insertion. Les futurs projets d'hébergement devront bien sûr être proposés aux financeurs publics. Plus globalement, il faudra pour Aurore prendre en compte la dimension des lieux, y prévoir de la mixité sociale et considérer la durée "limitée" d'occupation. Mais dans tous les cas, la poursuite de ce partenariat serein et la créativité des équipes d'Aurore permettront d'accompagner d'avantage de personnes exclus ; ce qui n'est pas sans rappeler la vocation première ce lieu, consacré depuis le 17ème siècle à la solidarité.  

Mots clefs associés : Personnes SDF   
Lire aussi

Les associations s'opposent au tri des personnes sans abri

Les associations nationales d’hébergement et de lutte contre l’exclusion ont été réunies vendredi 8 décembre 2017 par le ministre...

Les Bonnes Fées mobilisées pour les jeunes mères hébergées

L'association les Bonnes fées a apporté son soutien aux femmes accueillies par Aurore au centre d'hébergement d'urgence de l'Hôtel-Dieu....

Trois ministres à la rencontre d'Aurore

Jeudi 9 novembre, Aurore a reçu la visite de trois ministres au sein de différents dispositifs de l'association. L'occasion d'échanger...

Les Journées de Solidarité Entreprises

Les journées de solidarité des entreprises se multiplient dans les services d’Aurore. Un dispositif astucieux qui permet aux entreprises...

Tous les articles sur ce thème