Accueil > Pôle insertion > Le pôle insertion à l'honneur lors du séminaire annuel d'Aurore
convention_poleinsertion

Le pôle insertion à l'honneur lors du séminaire annuel d'Aurore

Convention Aurore 2014

Le 27 juin 2014 | Actualités - Evénements -

La convention 2014 d’Aurore s’est tenue le 17 juin dernier, au cinéma Etoile Lilas (Paris 20ème) et en présence de 500 personnes, salariées et bénévoles confondues. Le pôle insertion était cette année à l’honneur. Ce fut l’occasion de présenter les différents services et actions de ce pôle, concentrant 3 secteurs d’activité distincts, bien qu’intrinsèquement liés : l’économie sociale et solidaire ; l’accueil-animation-socialisation ; et l’accompagnement social et psychologique.  

Après la présentation de chaque pôle d’Aurore par leurs directeurs respectifs, Olivier Febvre, qui dirige le pôle insertion, a pris la parole pour introduire la fin de matinée entièrement consacrée à ses différents services et activités. Lors de son discours, Monsieur Febvre est revenu sur les principes fondamentaux de l’action du pôle, avant de souligner le caractère polymorphe de l’insertion et de ses outils.

Un film d’animation avait été conçu afin d’identifier les stratégies qu’Aurore déploie dans sa mission d’insertion des usagers. Ce film, intitulé « Parcours de vie », évoque les situations de Catherine, mère isolée en fin de droits ; Alikhan, mineur étranger isolé ; et Maurice, sans-abri. A travers ces trois exemples – volontairement inspirés de la réalité d'usagers du pôle – le film entend démontrer l’hétérogénéité du public accompagné par Aurore, mais aussi la diversité des activités d’insertion qui leur sont proposées.  

 

Olivier Febvre a conclu sur la nécessité d’une évolution des politiques d’insertion, tant du point de vue de leur financement que de leur rapprochement souhaitable avec le champ économique « traditionnel » : « A de rares exceptions près, nous considérons que tout le monde peut travailler », a-t-il rappelé.

Après cette introduction, les différentes équipes des trois secteurs d’activité du pôle insertion ont présenté leurs différents services et actions.

C’est tout d’abord le secteur « Economie sociale et solidaire », dirigé par Hakara Tea, qui a brossé le portrait de ses différents services, expérimentaux pour la plupart, à l’instar de l’Epicerie Solidaire, nouveau service lancé il y a quelque mois à Montreuil. L’équipe de l’Epicerie avait d’ailleurs elle aussi préparé un court-métrage de présentation conçu par le chantier d'insertion "Cinévie" et illustrant notamment toute l’importance du bénévolat dans son fonctionnement quotidien.

   

C’est ensuite Jean-Marc Escurier qui a pris la parole pour présenter le secteur « Accompagnement social et psychologique » qu’il dirige. Pour ce faire, plusieurs travailleurs sociaux des services étaient présents, ainsi que Walter Pagano et Karim Belmadani, bénéficiaires de PRISM, qui se sont eux-aussi exprimés.

Ce tour d’horizon des diverses activités du pôle insertion s’est achevé avec les équipes du secteur « Acceuil-animation-socialisation », dirigé par Sébastien Gélard et majoritairement tourné vers les jeunes en situation de précarité, pour des problématiques liées à la migration notamment. Là-encore, 3 jeunes usagers, Lucas Amin (Pangéa), Souleymane Koné et Anthony Prud’homme (Espace Dynamique d'Insertion de l'Odyssée), étaient présents pour témoigner de leur accompagnement par Aurore. C’est notamment le cas d’Anthony, qui est revenu sur son expérience : « L’Odyssée m’a appris beaucoup de choses : me lever le matin, avoir un rythme professionnel, gérer ma nervosité… »

Enfin, cette matinée s’est conclue sous les rires de l’assistance, grâce à Souleymane et Yacine Malki, un autre jeune usager du pôle, qui avaient pour l’occasion préparé une série de sketches s’inspirant de scènes du quotidien.  

Cette thématique de l'insertion s'est poursuivie l'après-midi avec une table ronde intitulée « Parcours de migration, parcours d’insertion » et portant, comme son nom l'indique, sur les problématiques sociales que le déracinement peut entrainer pour les sujets migrants. Une table ronde réunissant un panel d'intervenants de grande qualité, en les personnes de Chahla Beski, directrice de l’association ADRIC ; Marie-Jo Bourdin, enseignante à l’université Paris Descartes D.U « santé, maladie, soins médiations et cultures » ; François Sureau, animateur du réseau d’avocat de l’association Pierre Claver ; Didier Gandon, chef de projet à Aurore ; ainsi que Normand Chabot, psychologue au CHRS le Lieu-Dit.  

Enfin, les jeunes migrants en formation au plateau technique restauration ont clôt cette journée, en assurant le service d'un pot convivial en fin d'après-midi. L'occasion de mettre en pratique les apprentissages, délivrés par Olivier Orain, le formateur et de montrer aux salariés d'Aurore, on ne peut plus concrètement, le travail réalisé au pôle Insertion.  

Lire aussi

Quelle insertion pour les personnes en situation de handicap ?

Mercredi 15 novembre, Claude Magdelonette, Directeur du pôle Accueils santé précarité d'Aurore, rencontrait des étudiants de l'ISTEC...

Les Journées de Solidarité Entreprises

Les journées de solidarité des entreprises se multiplient dans les services d’Aurore. Un dispositif astucieux qui permet aux entreprises...

Aurore expérimente Interlignes

Depuis Avril 2017, le pôle Insertion d'Aurore mène un projet expérimental intitulé "Interlignes" en partenariat avec le bailleur...

Le livre blanc sur les alternatives à la prison

Pourtant rappelée à l'ordre chaque année par la CEDH pour les conditions de vie déplorables dans les prisons françaises, la France...

Tous les articles sur ce thème