Accueil > Pôle insertion > Aurore propose de nouvelles perspectives d'insertion pour les mineurs étrangers isolés
Illustration WP id=14979

Aurore propose de nouvelles perspectives d'insertion pour les mineurs étrangers isolés

Le 26 décembre 2012 | Actualités -

En septembre, L’Odyssée et les associations Rues et Cités et APRELIS ont ouvert trois plateaux techniques pour mieux répondre aux besoins en formation de jeunes étrangers mineurs isolés. Le plateau technique restauration est piloté par l’EDI L’Odyssée. Un outil pour développer l’employabilité.   

Comme tous les matins depuis 4 mois, Bakary, 17 ans, originaire du Mali, quitte la chambre d’hôtel où il est hébergé, pour se rendre sur les hauteurs de Montreuil. Comme 20 autres jeunes mineurs orientés par l’Aide Sociale à l’Enfance de Paris, il passe ses journées dans d’anciens entrepôts réhabilités, alternant les cours de français de l’association APRELIS, avec les enseignements d’Olivier Orain, formateur en restauration et service en salle pour Aurore.

L’objectif de cet apprentissage : développer l’employabilité des jeunes afin qu’ils décrochent une promesse d’embauche, précieux sésame à l’obtention d’un titre de séjour qui leur permettrait de rester sur le territoire. Sébastien Gélard, directeur de service, explique leur situation : « L’Aide Sociale à L’Enfance peut s’occuper de ces jeunes jusqu’à leur 18 ans. Passée la majorité, ils ne sont plus pris en charge et ils peuvent être contraints de quitter le territoire. Pour éviter cette soudaine rupture, souvent lourde de conséquences, l’ASE a voulu inscrire les jeunes dans des formations soutenant le parcours professionnel de ses pupilles, pour leur proposer ensuite un contrat jeune majeur qui permettrait la poursuite de la prise en charge, ou aiderait à l’obtention d’un titre de séjour. »  

 

À travers l’apprentissage du métier, celui de tout un mode de vie

Bakary a enfilé la parfaite tenue du serveur en salle : chemise blanche, pantalon noir, chaussures de ville et cravate ; une élégance qui séduit : « On est classe. C’est pas comme sur les chantiers », confirme Bakary. Le formateur, Olivier Orain, a voulu placer la barre très haut et c’est dans un restaurant de niveau gastronomique qu’on entre lorsque l’on pousse la porte de son cours : « En connaissant un maximum de techniques, ils seront parés à toutes les éventualités », dit-il.

Dressage en trois services, nappage, service au plateau, techniques de pliage des serviettes, rien n’est laissé au hasard. Mais ils apprennent aussi à repasser leur tenue, à nettoyer leurs outils de travail, et puis la base: arriver à l’heure, respecter les consignes. La langue française est aussi travaillée : les formatrices d’APRELIS leur apprennent le vocabulaire du métier et travaillent l’expression et la maîtrise du langage au travers de mises en situation comme prendre une réservation ou tenir une caisse.    

Un panel de solutions pour prévenir l’exclusion des mineurs étrangers isolés

Dans le même immeuble, d’autres plateaux techniques ont ouvert : un plateau bâtiment (Rues et Cité) et un troisième sur l’entretien d’espaces verts (Aurore). En effet, la demande est importante ; un constat partagé par les deux Espaces Dynamiques d’Insertion d’Aurore (en 2011, L’Odyssée comptait 30% de mineurs étrangers parmi ses bénéficiaires). En plus de la formation restauration, Bakary et les autres stagiaires suivront donc durant 3 semaines le programme de formation « Passeport pour la citoyenneté » développé par Sébastien Gélard et qui leur permettra de mieux appréhender la culture française et les droits et devoirs du pays.

Car il s’agit bien de donner à ces jeunes tous les outils dont ils peuvent bénéficier pour faire de leur migration en France une réussite. Et avec 200.000 emplois à créer en 2015 dans le secteur de la restauration, on ne peut qu’espérer qu’ils trouveront leur place.  

Aurore porte le projet, pour le début de l’année 2013, d’un accueil de jour pour mineurs étrangers isolés, présents depuis peu sur le territoire. Objectif : préparer la fin de la prise en charge ASE en les informant sur les options à leur disposition et les avantages ou les risques que leur choix comporte (demande d’asile, retour au pays, situation irrégulière sur territoire…).
Mots clefs associés : Insertion professionnelle   
Lire aussi

Quelle insertion pour les personnes en situation de handicap ?

Mercredi 15 novembre, Claude Magdelonette, Directeur du pôle Accueils santé précarité d'Aurore, rencontrait des étudiants de l'ISTEC...

Les Journées de Solidarité Entreprises

Les journées de solidarité des entreprises se multiplient dans les services d’Aurore. Un dispositif astucieux qui permet aux entreprises...

Aurore expérimente Interlignes

Depuis Avril 2017, le pôle Insertion d'Aurore mène un projet expérimental intitulé "Interlignes" en partenariat avec le bailleur...

Le livre blanc sur les alternatives à la prison

Pourtant rappelée à l'ordre chaque année par la CEDH pour les conditions de vie déplorables dans les prisons françaises, la France...

Tous les articles sur ce thème