Accueil > Pôle accueils, santé, précarité > Equipes, usagers et partenaires d'EGO fêtent la nouvelle année !
EGO fête la nouvelle année

Equipes, usagers et partenaires d'EGO fêtent la nouvelle année !

Le 05 janvier 2018 | Actualités - Retours -

Le 28 décembre 2017 s’est tenue la traditionnelle fête de fin d’année d’EGO, dans l’espace de l’association Salle Saint Bruno dans le quartier de la Goutte d’Or.

Selon le retour de Léon Gomberoff, Directeur des services EGO, l'événement qui a mobilisé équipes Aurore, bénévoles et personnes accueillies à EGO plusieurs semaines durant : cadeaux décidés et choisis en réunion de comité des usagers, playlist de musique constituée par le moyen d’une boite à idées, menu commandé à une association…

Les invitations ont été distribuées au sein des services EGO (CSAPA et CAARUD « STEP » et « Centre d’accueil »), mais aussi dans les rues du quartier lors des maraudes, afin d’atteindre les consommateurs de drogue du Nord-est parisien qui, pour une raison ou une autre, ne fréquentent pas régulièrement les centres. Les équipes des trois services ainsi que plusieurs personnes accueillies bénévoles se sont réparties les tâches pour une bonne organisation.

Le jour J, plus de 180 personnes – personnes accueillies mais aussi partenaires, avec par exemple des éducateurs de la Boutique 18 de l’association Charonne et du Club de prévention du quartier ADCLJC - étaient réunies pour fêter cette fin d’année autour d’un délicieux repas de noël, partagé dans une ambiance conviviale.

Tous ont mis la main à la pâte pour animer cette journée : un éducateur d’EGO est devenu DJ pour l’occasion, relayé après par le groupe « Les Bolcheviques Anonymes », issu de l’atelier-musique d’EGO, tandis que Michel, bénévole responsable de l’atelier arts plastiques, a réalisé une grande fresque tout au long de l’après-midi.

Vers la fin de l’après-midi, l’un des représentants des usagers est arrivé métamorphosé en père noël. Avec l’aide de deux lutins, il a distribué les cadeaux : des écharpes, des gants et des bonnets pour se protéger du grand froid qui rend les nuits parisiennes difficiles pour les personnes sans abri, très nombreuses parmi les consommateurs de produits que nous accompagnons.

À 18 heures, tout le monde était en train d’aider à ranger. Les équipes de trois services et les personnes accueillies sont parties avec le sentiment d’avoir participé à un moment de partage et de citoyenneté où chacun avait sa place.

 

 

Mots clefs associés : Addiction    réduction des risques