Accueil > Pôle accueils, santé, précarité > L'accueil des femmes doit-il être différent de celui des hommes
Illustration WP id=10152

L'accueil des femmes doit-il être différent de celui des hommes

Le 20 avril 2012 | Actualités -

La MIPES (Mission d'Information sur la pauvreté et l'exclusion sociale en Ile-de-France) a publié le 23 mars dernier une étude sur le genre dans la prise en charge des personnes en situation de précarité. Sur l'initiative du groupe "Femme et précarité" de la MIPES, cette étude cherche à mettre en lumière les difficultés particulières rencontrées par les femmes en situation de précarité dans le but d'améliorer les conditions d'accueil.

Peu de lieux d'accueil reçoivent spécifiquement des femmes en Ile-de-France. En introduction de l'étude, la Mipes montre la répartition des types d'accueil sur 644 centres :

Parmi ses 65 services, Aurore propose des lieux d'accueil et d'hébergement d'urgence réservés aux femmes. Les structures suivantes ont justement participé à l'enquête de la Mipes :

  • La Halte femmes est le seul accueil de jour parisien spécifiquement réservé aux femmes sans domicile, où elles peuvent se reposer, laver leur vêtements, se nourrir et rencontrer un médecin ou un psychologue,
  • La Maison Bleue héberge les femmes en grande précarité et en situation de grossesse pathologique,
  • La Maison Coeur de Femmes héberge les femmes en situation de précarité.
Leur participation fait état de la volonté des professionnels d'améliorer la prise en charge, en se concentrant sur les problématiques spécifiques rencontrées par les femmes à la rue (violence, troubles psychiques...) pour mieux les amener à construire un projet d'insertion. Pour lire l'étude, cliquez sur l'icône :

Le rapport de la MIPES

 
Lire aussi

Convention annuelle 2018

La convention 2018 d’Aurore s’est tenue le 26 juin aux Folies Bergère, dans le 9ème arrondissement de Paris. Un lieu unique pour...

Après la colline, Assore assure le suivi médico-social des personnes évacuées

Après l’évacuation hier matin du campement d’usagers drogues surnommé « la colline du crack », près de la porte de la Chapelle...

Journée mondiale des réfugiés

Correspondant à l'adoption de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés, le 20 juin célèbre la journée mondiale des...

ANCV et Aurore : le bilan positif du partenariat 2017

En 2017 encore, le partenariat entre Aurore et l'ANCV a permis le départ en vacances de nombreuses personnes accueillies et constitue...

Tous les articles sur ce thème