Accueil > Pôle accueils, santé, précarité > Chronique d’une assistante sociale n°6
Illustration WP id=11727

Chronique d’une assistante sociale n°6

Le 10 août 2012 | Actualités - Tribunes -

Chaque semaine et tout au long de l'été sur le blog d'Aurore, nous vous proposons de découvrir le quotidien et les questionnements d'une travailleuse sociale. Marie Sainte-Marie, assistante sociale depuis 38 ans, travaille à Aurore depuis 2001. Elle suit actuellement les personnes hébergées au sein de résidences sociales. Elle a voulu raconter ces rencontres professionnelles et personnelles qui la font réfléchir et qui la touchent.

Illustrations réalisées par Medhi Lecomte

(Tout Sur) Sa Mère

"Françoise m’a demandé un jour de l’accompagner à l’hôpital pour voir sa mère. Elle souffrait beaucoup de la dégradation de leurs relations. Je suis restée très en retrait.

- Bonjour maman. tu vas bien aujourd'hui ?
- ...
- Tu as bien dormi cette nuit ?
- ...
- C'est moi, Françoise, ta fille...
- ...
- Maman, tu ne me reconnais pas ?
- ...
- Je t'ai apporté une religieuse au café ; tu veux la manger maintenant ?
- ...
- Je la pose sur ta table ?
- ...
- ...
- ...
- Qu'est ce que tu lis ?
- ...
- Ah ! C'est encore Philippe Delemotte, ton "cher ami", celui qui te couvre de cadeaux ! ?
- ...
- Je ne te comprends pas maman, tu ne veux pas t'acheter ce dont tu as besoin et tu dépenses tout ton argent à commander des conneries pour le simple prétexte que ce charlatan de Philippe Delemotte te propose, à toi, sa meilleure cliente en Ile de France, une réduction de 50% et un cadeau personnalisé !
- ...
- Tu ne te rends pas compte, maman, que ce Philippe Delemotte, ce n'est pas un ami comme tu le crois, c'est un commercial ! Il met devant toi la carotte de ses cadeaux débiles pour que tu lui achètes n'importe quoi !
- ...
- Ne me dis pas que tu as besoin de 2 aspirateurs, tu es dans une maison de retraite, maman et ce n'est pas toi qui fais le ménage ! Tu n'as pas besoin non plus de billes relaxantes pour siège de voiture : tu n'as pas de voiture !
- ...
- Et parlons-en de ses cadeaux ! Passe encore pour la collection de cadres dorés à l'or fin, et la demi douzaine de plaids, mais la tenue d'intérieur en velours rouge taille 38, qu'est ce que tu vas en faire ? Tu t'habilles en 52 ! et la perceuse sans fil et les portes couteaux ?
- ...
- Tu ne te rends pas compte, maman, à quel point tu nous fais mal en étalant autour de toi les cadeaux de ce type alors que tu n'as même pas ouvert ceux que l'on t'a apporté pour ton anniversaire ! Ils sont là, toujours emballés dans leur papier cadeau, au fond de ton placard !
- ...
- Et puis ne me regarde pas comme ça ! Moi non plus, je ne te reconnais pas maman, je ne sais pas qui est cette méchante sale bonne femme qui a pris ta place.
- ...
- ...
- ...
- Bon, je crois qu'il vaut mieux que je m'en aille. Je reviendrai demain. Tu veux que je revienne demain, maman ?
- ...
- Tu ne veux pas que je t'embrasse ? Et bien au revoir maman, à demain !
- ...

Françoise est sortie les larmes aux yeux. Alors que je m’apprêtais à la suivre, sa mère m’a retenue par le bras.

- Madame, aidez moi ! Je ne sais plus quoi faire avec cette femme. ça fait une éternité qu'elle vient tous les jours. Je ne sais pas ce qu'elle me veut. Mettez-moi ça à la poubelle : je suis sûre qu’elle serait capable de m'empoisonner avec ses gâteaux ! Peut-être que je devrais demander à mon ami Philippe de faire venir la police pour porter plainte ?"

Mots clefs associés : Vieillissement    Personnes accueillies   
Lire aussi

Reprise du championnat de l'intégration et de la solidarité

Soutenu depuis sa création par la Mairie de Paris, le Championnat de l’Intégration et de la Solidarité inaugurait le samedi 6...

Les inaugurations marquent la rentrée de l’association Aurore

La rentrée de l’association a été riche en inauguration. Aurore a inauguré 4 services sur les mois de septembre et octobre.

Suppression des distributeurs de matériel d'injection stérile à Aulnay-sous-Bois

La réduction des risques est un enjeu majeur de santé publique et Aurore s’y implique pleinement.

Le Berceau fête ses 25 ans

Le week-end dernier, une partie des salariés du pôle accueils, santé précarité s’est rendu dans les Deux-Sèvres pour célébrer...

Tous les articles sur ce thème