Accueil > Pôle accueils, santé, précarité > Aurore au colloque « Fragilités Interdites ? »
fragilites_Baniere-fragilites-interdites

Aurore au colloque « Fragilités Interdites ? »

De l'importance d'impliquer les personnes accueilles

Le 14 décembre 2016 | Actualités - Evénements -

Les 26 et 27 novembre, Aurore participait au colloque « Fragilités Interdites ? » de L’Arche aux Docks de Paris. Deux jours de conférences, tables rondes et ateliers interactifs auxquels l’association était conviée pour témoigner de son engagement pour l’implication des personnes accueillies, quelles que soient leurs fragilités.

 

Placer les personnes accueillies au cœur de nos actions

« Nous avons tous nos fragilités. Mais nous avons tous des ressources. Ce sont ces ressources qu’Aurore souhaite mettre en valeur avec les personnes qu’elle accueille. »

C’est par ces mots qu’Eric Pliez, Directeur général d’Aurore, a introduit son allocution lors du colloque de L’Arche, les 26 et 27 novembre. Soucieuse, comme d’autres associations, de placer les personnes accueillies au cœur de son action, Aurore était à ce titre invitée à témoigner de la manière dont elle met en oeuvre cette ambition.

Du Conseil de la vie sociale aux groupes d’expression, chaque service propose une forme de participation. Une dimension participative parfois même inscrite au cœur du fonctionnement du service : « C’est le cas des communautés thérapeutiques, dont le fonctionnement repose justement sur le principe de mobiliser les résidents sur leurs ressources. » a ainsi expliqué Eric Pliez au public. A la Communauté thérapeutique d’Aurore à Aubervilliers (93), les résidents - des personnes toxicomanes en sortie de cure et souhaitant poursuivre les soins pour consolider leur projet d’abstinence - sont ainsi partie intégrante de leurs parcours de soin, du processus thérapeutique et du fonctionnement du service.

« Ce mode d’accompagnement est inscrit dans la modernité, les communautés allant souvent plus loin en matière de participation des usagers que les obligations et recommandations émises par les pouvoirs publics. »

 

Fragilités et gouvernance

Autre exemple de cette pro-activité au regard de la législation en vigueur : Aurore a choisi d’ouvrir son conseil d’administration à deux représentants des personnes accueillies.

Une démarche présentée à plus de 80 personnes - personnes accueillies, administrateurs, travailleurs sociaux, bénévoles... - lors des deux ateliers « Fragilités et gouvernance » animés par Claude Magdelonnette, Directeur du pôle Accueils santé précarité d’Aurore, et deux représentants des personnes accueillies par l’association.

Selon Claude Magdelonnette, les personnes présentes ont manifesté beaucoup d’intérêt et de curiosité pour cette volonté de consulter et de redonner du pouvoir d’agir aux personnes accueillies : « Leur représentativité au sein de notre conseil d’administration était notamment au cœur des échanges, peut-être aussi parce qu’il s’agit d’une démarche pro-active d’Aurore, rien ne nous y obligeait. » Mais exercer une citoyenneté au sein de l’association a une vraie dimension dans le travail de soin, sous toutes ses formes : « Le fait d’être partie prenante d’un Conseil de la vie sociale ou d’un groupe d’expression redonne du sens à la vie citoyenne des personnes. »

 

La culture, élément majeur d’expression et de cœxistence

Ces espaces d’expression et de citoyenneté pouvant aussi prendre la forme d’activités culturelles et artistiques, le Ferraillouz’band, créé au sein du Berceau d’Aurore, était également présent au colloque.

Situé à Reffannes, dans les Deux-Sèvres (79), le Foyer de vie Le Berceau accueille des adultes souffrant de troubles psychiques et de déficience intellectuelle, ainsi que de jeunes adultes autistes.

 En 2004 se crée le Ferraillouz’band, groupe de percussion réunissant résidents et personnes extérieures au service. Pendant 4 ans, le collectif est ainsi amené à multiplier les représentations publiques, en France mais aussi en Pologne, et à produire un disque. Aujourd’hui, le Ferraillouz’band demeure, dorénavant composé de 9 résidents du Berceau et de professionnels des arts de la scène, qui ont mis au point un nouveau spectacle, « Explosion de couleurs ».

Le 26 novembre, pendant près de deux heures, le groupe a pu se produire, se présenter et échanger avec le public de l’atelier participatif « Découvrir ou expérimenter la fragilité ».

Alain Salque, responsable du Berceau, raconte : « Avant la représentation, nous avons retracé l’histoire du groupe, pour permettre au public de ressentir et de partager la créativité qui a donné lieu à ce spectacle en l’expérimentant avec eux sur scène. C’était un moment d’échanges très riche. Pour moi, la culture est un élément majeur d’expression et de cœxistence. »

 
Mots clefs associés : Actions culturelles    Personnes accueillies   
Lire aussi

Le Ferraillouz'band se raconte en images

"Explosion de couleurs" est le deuxième spectacle du Ferraillouz’band, formation de percussionnistes est composée de neuf résidents...

Concert et vide grenier aux SAVS

Le 24 juin, les Services d'accompagnement à la vie sociale d'Aurore, qui accueillent à Paris une centaine d'adultes ayant un handicap...

La campagne vécue dans les services

Comment les personnes en situation de précarité ont-elles vécu la campagne électorale ? Même sans accès au droit de vote, les...

Apte certifié au plus haut niveau par la HAS

A Bucy-le-Long (Aisne), le centre APTE d’Aurore, également appelé la Maison de Kate en hommage à sa fondatrice Kate Barry, propose...

Tous les articles sur ce thème