Accueil > 24189
Illustration WP id=24190

Témoignages d'enfants hébergés dans Libération

  Aurore dans Libération

"Je passe ma vie à déplacer ma vie dans des valises. Ça fait mal aux bras, ça tue les mains et ça fait transpirer, même en hiver. J’ai toujours été avec ma maman pour les déménagements. C’est ma princesse, c’est ma maman et c’est ma collègue déménageuse. La plus belle des déménageuses… La lourdeur des valises contre la légèreté de ma vie." Djibi, 13 ans.

  Comment vit-on dans un centre d'hébergement d'urgence quand on a 8, 12, 15 ou 19 ans ? Quelles sont les rencontres que l'ont y fait, les petites joies et les difficultés du quotidien ? Dans son édition du 24 mai, Libération rapporte dans une double pages les témoignages de Florian, Anastasia, Lidia et d'autres enfants hébergés au CHU Saint-Petersbourg d'Aurore (Paris 8ème). Recueillis par l'association ZEP - Zone d'expression prioritaire - ces bribes de vie donnent un bref aperçu de ce que peut-être la vie d'un enfant dans un tel centre.   Pour accéder à l'article en ligne, cliquez ici ou sur l'image.      
Lire aussi

L’AGENCE NATIONALE DES CHEQUES VACANCES, UN SUCCES EN CONSTANTE PROGRESSION AUPRES DES SERVICES !

Depuis 2009, le partenariat entre l’Agence Nationale des Chèques Vacances et Aurore offre à un très grand nombre de personnes...

L'été musical avec le Mégaphone Tour

Entre juillet et septembre 2022, les jeunes accueillis au CHS Albert 1er et les familles du CHU SAS de Neuilly-Plaisance ont participé...

Résidence sociale Alix et Albert JACQUARD et CHU Suzanne KEPES : des ateliers de socio-esthétique ont permis aux femmes accueillies de se refaire une beauté !

Lundi 18 juillet après-midi, la résidence sociale Alix et Albert Jacquard a accueilli deux ateliers d’auto-soins destinées à...

La fresque des jeunes de Dynamo : mobiliser et insérer grâce à l’art et l’environnement !

Le 7 juillet dernier, c’était un jour particulier pour l’ESPACE INSERTION JEUNES Dynamo : l’inauguration de la fresque de 110m...

Tous les articles sur ce thème